Test d’effort

La période dite de préparation inclus beaucoup de variantes en terme d’entraînement. Nombreux sont celles et ceux qui s’entraînent avec uniquement leurs ressentis de l’effort. Bien que parfois cela n’empêche en rien le caractère évolutif des sensations, on remarque souvent des passages particuliers associés à une baisse d’activité ou de motivation. Le manque de critères d’évaluation de la charge de l’entraînement est souvent la cause de ce constat.

Il est donc important, pour savoir si votre entraînement est cohérent ou plutôt approprié à vos compétences, de pouvoir identifier certains critères d’évaluation. Ces derniers permettront d’avoir, un fil conducteur de vôtre programmation, une approche de certaines qualités physiques à développer ou pas, de mettre un place une stratégie etc…etc…

Pour autant nous savons tous que seul l’aspect musculaire ne suffit pas à pouvoir gagner en performance. Il en est de même avec le matériel, bien que celui ci évolue. Cependant, cela ne traduit en rien l’évolution de d’athlète dans l’appréciation de ses performances physiques, d’autant que  si on a pas une base sportive solide et identifiée. Il est vrai que les outils d’évaluation se sont multipliés et vulgarisés, et du coup,  apportent un gain réel quant à la qualité de la préparation physique. Pour autant, on ne peut pas passer à côté de nos paramètres physiologiques qui en disent tant sur notre capacité à performer (ou pas d’ailleurs ! ). Ces critères physiologiques représentent le réel pouvoir de toute l’activité, biologique et chimique de notre corps afin de subvenir aux besoins d’ une activité physique.

Il faut juste retenir qu’aujourd’hui nous disposons d’un outils scientifique et technique qui permet de définir le niveau de performance de notre corps à un instant T. Ce test appelé test d’effort ou test de VO2max avec recherche des seuils ventillatoires. Test qui permet d’améliorer l’entraînement grâce aux repères physiologiques  qui seront identifiés et qui sont propres à chaque athlète.
Ces repères sont lies à la capacité de l’athlète à consommer son oxygène durant un temps et une intensité identifiée. Il varient en fonction du poids et de la taille de l’athlète.

Le test d’effort avec visée de vo2max permet alors de visualiser les seuils ventilatoires, de déterminer des fréquences cardiaques associées voire même une vitesse et ou une puissance en fonction du type de test,  sur tapis roulant ou ergocycle.  Le choix du test est fonction de la pratique sportive. http://www.crbms.fr/

Ainsi le test d’effort fera le lien entre vos compétences physiques et physiologiques afin de pourvoir transposer directement ou indirectement vos critères physiologiques sur vos outils d’évaluation (garmi, polar, suunto etc..)

Chaque sportif de Haut Niveau sont évalués 1 à 2 fois par an avec ce type de test. Cela permet d’avoir un suivi médicalisé mais aussi de connaître les bienfaits de l’entraînement en fonction de la période choisie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s